La Loi d’Illich – et les Pauses Productives

On imagine trop souvent, à tort semble-t-il, que multiplier les heures de travail augmente la productivité, et donc finalement la rentabilité. Pourtant, l’expérience montre bien souvent que, l’humain n’étant par définition pas une machine, l’efficacité et la productivité diminuent avec la fatigue d’heures de travail accumulées. C’est à partir de ses observations et de ses études qu’Ivan Illich a édicté sa fameuse « loi d’Illich ». Voyons ce qu’elle recouvre et comment l’appliquer en entreprise pour augmenter son efficacité.

Loi d'Illich

 

Vous avez dit « loi d’Illich » ?

La loi d’Illich tient son nom de son inventeur, Ivan Illitch. Né en Autriche en 1926, il se tourne vers la prêtrise après la Seconde Guerre Mondiale. En 1951, il part aux Etats-Unis puis est nommé vice-recteur à l’Université Catholique de Porto-Rico en 1956, qu’il quitte en 1960 pour fonder le Centre pour la formation interculturelle à Cuernavaca (Mexique).

Fort de ses observations et de ses études menées au long de sa carrière, Illitch montre que l’exagération du nombre d’heures de travail n’améliore pas du tout la productivité, bien au contraire.

« Après un certain nombre d’heures, la productivité du temps passé diminue d’abord pour devenir ensuite négative ».

Illitch met également en lumière le fait que travailler durant la pause de midi est totalement contre-productif.

Il est courant que quelqu’un de passionné par son métier ne compte pas ses heures. Nous avons tous en tête les personnels soignants cumulant les heures de travail durant la crise sanitaire. Tout comme le chirurgien qui opère en continu dans la journée. Si le chirurgien est performant au début, en revanche, plus il cumule d’heures de travail, et plus les chances qu’il commette une erreur augmentent. Il devient moins performant.

Maîtriser son temps grâce à la loi d’Illitch

Pour rester productif toute la journée, la loi d’Illitch indique qu’il faut répartir des heures d’activité et des heures de repos.

Un ouvrier qui met habituellement une heure pour produire une pièce n’en produira pas dix au bout de dix heures de travail continu. La fatigue cumulée, la lassitude… entraînent irrémédiablement une baisse de productivité. Au bout d’un certain temps, il deviendra moins efficace, commettra des erreurs. Peut-être qu’à la fin de la journée, sept à huit pièces seront terminées.

Apprendre à se ménager des temps de pause permet non seulement d’améliorer son état de santé, en diminuant le stress et l’anxiété, mais améliore également la productivité. Il suffit souvent d’une pause pour trouver une idée nouvelle, la solution permettant de débloquer une situation complexe ou une méthode plus efficace.

Gérer des intervalles de temps avec la loi d’Illitch

Le principe de la loi d’Illitch est d’intégrer dans son temps de travail suffisamment de courtes pauses pour ne pas commettre les erreurs qui habituellement nuisent à la productivité.

2 minutes de pause toutes les 10 minutes

Durant ces deux minutes de pause, après dix minutes de concentration efficace, le cerveau enregistre des détails, apprend, traite les informations… Les performances augmentent ainsi il est ensuite possible de se concentrer plus efficacement lors des dix minutes suivantes. En adoptant cette technique, après un temps d’adaptation, il est possible de rester efficace durant toute la journée de travail.

5 minutes de pause toutes les 25 minutes

Cette autre méthode est très efficace. Elle est aussi connue sous le nom de technique Pomodoro. Elle permet de diminuer la fatigue et les distractions afin de pouvoir rester efficace toute la journée. Pour mettre en place cette technique, il faut :

  • Définir préalablement la liste complète des tâches à réaliser durant la journée.
  • Réaliser la première tâche durant les 25 premières minutes.
  • Prendre une pause de 5 minutes.
  • Répéter ce cycle jusqu’à la fin de la journée.

Grâce à cette méthode, la baisse de productivité arrivera beaucoup plus tard dans la journée.

12 minutes de pause toutes les 12 minutes

Cette méthode est très efficace pour les tâches demandant une concentration et une précision particulières. En faisant des pauses de 12 minutes toutes les 12 minutes de travail, il est possible d’effectuer les différentes tâches en conservant son efficacité et en évitant les erreurs.

Pour conclure sur la loi d’Illich

En mettant en application la loi Illitch pour gérer son temps de travail, il est possible d’améliorer sa productivité tout en diminuant sa fatigue. Les risques d’erreur sont diminués et par là même, les risques d’accident.

Prévenir les risques est encore plus important avec les travailleurs isolés. Les dispositifs PTI Dati Plus apporte une sécurité supplémentaire à vos salariés. Ils permettent de détecter automatiquement une immobilité trop longue ou une perte de verticalité, mais également de déclencher une alerte manuelle en cas de danger. N’hésitez pas à nous contacter afin d’étudier les solutions les plus adaptées à vos besoins.

PTI Dati Plus

La gamme complète d'équipements PTI DatiPlus

Des questions ? Prenez RDV avec un expert

Echangez avec un expert sur votre problématique lors d'un rendez-vous téléphonique.

Prendre RDV avec un expert

Demandez un devis

Complétez notre formulaire rapide pour recevoir un devis PTI personnalisé.

Demande de devis PTI