Les types d’alarme incendie en entreprise

 6 septembre 2021

Il est préférable de commencer à lutter contre un incendie dès le départ de feu. Cela va permettre d’éviter la propagation du feu et de limiter les dégâts causés par les flammes. Découvrez les différents types d’alarme incendie disponibles sur le marché, leurs spécificités et leurs fonctionnements.

 

Qu’est-ce qu’une alarme incendie ?

Un boîtier d’alarme incendie ou boîtier à bris de glace fait partie des équipements de sécurité incontournable pour la détection des incendies. Son principal objectif est la détection et la signalisation d’un incendie dans les plus brefs délais après un départ de flamme.

Le marché propose plusieurs types d’alarmes incendie. Mais pour une utilisation optimale de l’appareil, il est conseillé de choisir le système de détection incendie en fonction de la configuration des lieux.

 

Le fonctionnement d’une alarme incendie

L’alarme va prévenir les occupants d’un bâtiment sur un ou plusieurs départs de feux. Cela va permettre aux occupants de se mettre en sécurité et de sécuriser les biens avant la propagation de l’incendie. En fonction du type d’alarme, le matériel va détecter la fumée et/ou les flammes. Il va alors émettre un signal sonore accompagné qui peut être accompagné par un flash lumineux destiné aux personnes malentendantes. Généralement, le système de sécurité incendie est autonome, mais il dispose également d’un déclencheur manuel.

 

Les obligations légales en terme d’alarme incendie

Toute entreprise a l’obligation légale de prendre les mesures adéquates pour la maîtrise d’un incendie éventuel.

Notez que si l’entreprise ne possède pas d’employés, le dirigeant est responsable de sa sécurité personnelle. Il n’est pas obligé d’installer un système de sécurité incendie (SSI) pour assurer la protection de son entreprise.

Toutefois, des obligations s’imposent aux entreprises qui embauchent des salariés afin de les protéger contre les risques d’incendie.

types d'alarme incendie

En France, l’installation d’une alarme incendie est obligatoire dans les locaux professionnels et les établissements recevant du public (ERP). De plus, l’aménagement du bâtiment doit faciliter une évacuation des personnes présentes. Votre établissement doit également être équipé d’extincteurs et son aménagement doit suivre les normes en vigueur pour assurer la sécurité des personnes.

Pour compléter votre système d’alarme, vous pouvez le coupler avec d’autres appareils comme une vidéosurveillance et un détecteur de mouvement. Vous pouvez également mettre en place des systèmes de désenfumage pour faciliter l’évacuation des fumées en cas d’incendie.

 

Les alarmes incendie nécessaires

Des systèmes incendie doivent être installés pour la sécurité incendie en entreprise. Il est obligatoire de :

  • Avoir au minimum un extincteur avec une capacité de 6 litres pour 200 m² qui fonctionne.
  • Installer un extincteur qui fonctionne par étage.

Les établissements recevant du public (ERP) comme les locaux commerciaux doivent appliquer des normes plus rigoureuses en ce qui concerne la sécurité incendie. Parmi les systèmes de sécurité nécessaires aux ERP, on exige notamment :

  • Des extincteurs à chaque niveau, disposés tous les 200 à 300 m², ou tous les 150 m² pour les locaux industriels.
  • Une alarme incendie avec détecteur de fumée.
  • Un système de sécurité incendie (SSI) qui comprend le désenfumage, la détection d’incendie, des portes coupe-feu pour éviter que le feu ne se propage, l’extinction automatique des installations touchées.
  • Un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) dans les locaux ou selon les besoins des assureurs.
  • Des signalisations qui permettent d’identifier facilement les chemins d’accès et les sorties d’évacuation.
  • Des éclairages de sécurité qui sont fonctionnels lors des coupures électriques.

Par ailleurs, il est aussi recommandé d’installer des systèmes d’extinction automatique, ou encore des robinets d’incendie armés pour mieux protéger contre les incendies.

 

Les infrastructures

En ce qui concerne les infrastructures de l’entreprise, il y a des normes de sécurité qui doivent être appliquées durant la conception des locaux pour compléter l’usage des alarmes incendie :

  • Construire les locaux de l’entreprise en utilisant des matériaux adaptés qui résistent au feu.
  • Installer au moins deux sorties de secours pour favoriser une évacuation plus rapide des employés en cas d’incendie.
  • Posséder des façades au bord des voies d’accès pour permettre aux premiers secours d’accéder plus rapidement aux locaux.
  • Aménager les bâtiments de manière à sécuriser les occupants, avec une bonne distribution des pièces et une attention particulière aux pièces isolées.

Notez qu’avant de pouvoir ouvrir un ERP, il est nécessaire que les infrastructures respectent les normes, et soient approuvées par un professionnel en sécurité.

extincteur sécurité incendie entreprise

 

Les différentes catégories d’alarme incendie

Sur le marché français, il existe différentes catégories d’alarmes incendie. Elles sont classées en fonction de leurs composants et du lieu auquel elles sont destinées. Catégorisées de 1 à 4, elles répondent généralement à l’ensemble des besoins de sécurité recherchés par la majorité des entreprises.

L’alarme incendie de type 4

Elle s’adresse principalement aux établissements recevants du public ou ERP. C’est un système de protection qui répond à la norme NF S 61-936 et conforme à la norme NF S 32-001 en termes de diffusion du signal d’évacuation d’urgence. Le système de détection est équipé d’un flash lumineux, un système adapté pour les locaux bruyants et idéal pour avertir les malentendants. Elle se décline en deux catégories : le type 4 à pile et le type 4 secteur.

  • L’alarme incendie de type 4 à pile

Il fonctionne sur pile et donc de manière tout à fait autonome. Même en cas de coupure électrique, ce type de détecteur d’incendie sera parfaitement opérationnel.

  • L’alarme incendie de type 4 secteur

Connu également sous le nom d’alarme de type 4 filaire, elle fonctionne uniquement avec du courant électrique. Elle demande donc beaucoup moins de maintenance et reste toujours opérationnelle. Conforme à la norme Afnor NFS32001, ce type d’alarme est composé d’un déclencheur manuel qui est relié à une centrale et d’un diffuseur d’alarme sonore.

L’alarme incendie de type 3

L’alarme de type 3 est composée d’un ou plusieurs BAAS (Blocs Autonomes d’Alarme Sonore) qui peuvent être reliés entre eux pour former une boucle. Une fois que la boucle de commande (déclencheur manuel) est ouverte, le processus d’alarme générale sera activé automatiquement. Ce type d’alarme est généralement associé à un SSI (Système de Sécurité Incendie) de catégorie C :

  • DCS: Dispositif de Commandes avec Signalisations ou D ;
  • DCMR : Dispositif de commandes manuelles regroupées ou E ;
  • DCM : Dispositif de commande manuelle.

L’alarme incendie de type 2B

Conçus pour répondre aux exigences d’un système de sécurité incendie de catégorie C, ils sont associés à des DCS, DCMR et DCM. Généralement, ce type de dispositif est composé d’un BAAS de type principal relié à des BAAS satellites.

L’alarme incendie de type 2A

Ils sont associés à des SSI de catégorie B et se caractérisent principalement par la présence d’un CMSI ou centralisateur de Mise en Sécurité Incendie.

L’alarme incendie de type 1

Les alarmes incendie de type 1 constituent le système de sécurité incendie le plus complet et le plus avancé à ce jour. ce type d’alarme est composé d’un système de détection d’incendie automatique (SDI) et est associé à des SSI de catégorie A.

Le DAAF ou Détecteur avertisseur autonome de fumée

Il s’agit d’un appareil capable de détecter la présence de fumé. Principalement utilisés pour les particuliers dans les maisons, appartements et loft, ils sont obligatoires dans les habitations depuis le 10 mars 2015 selon la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010. Il constitue une protection contre l’incendie et permet aux locataires soit de lutter contre l’incendie, soit de se mettre immédiatement à l’abri.

 

Les actions à appliquer

Pour favoriser un SSI efficace qui permet de protéger l’entreprise et ses employés, il est important de considérer différents aspects.

1- La vérification de l’expertise des prestataires potentiels

Il est important de vérifier les certifications des professionnels en sécurité lorsque vous faites appel à leurs services, surtout pour les ERP. Cela permet vous permet de respecter parfaitement les normes en vigueur en ce qui concerne la sécurité en entreprise et de rassurer les employés, les différents collaborateurs, ou encore les visiteurs.

Par ailleurs, la certification APSAD permet de confirmer la qualité d’un système de sécurité incendie pour les entreprises. Elle est en vigueur aussi bien pour les produits, que pour les prestations de services.

2- Choisir les détecteurs en fonction de l’infrastructure du bâtiment

Les types et nombres de détecteurs doivent suivre la configuration des locaux pour être pleinement efficaces. Consulter un professionnel de sécurité permet d’établir un Système de Sécurité Incendie (SSI) le plus sécurisé et le plus efficace possible.

Toutefois, vous pouvez déjà estimer la quantité et le type de détecteurs nécessaires à votre système en considérant ces différents éléments :

  • Les détecteurs de monoxyde de carbone doivent être installés près des chaudières à gaz. Cela permet de détecter directement le monoxyde de carbone. Le positionnement de ces détecteurs est primordial puisque ce type de gaz est extrêmement nocif pour la santé en plus d’être indolore.
  • Les détecteurs de fumée doivent couvrir tous les 80 m², et on doit avoir au moins un détecteur par étage. Des détecteurs interconnectés permettent de relier les secteurs entre eux grâce à un signal. Cette disposition est plus pratique par rapport aux détecteurs de fumée indépendants à pile.
  • Les détecteurs de chaleur sont positionnés dans les endroits où les poussières ou les fumées sont fréquentes. Le détecteur de chaleur permet d’alerter la sécurité lorsque la température atteint 52 °C ou plus. Il est donc préféré aux détecteurs de fumée dans les lieux à plus forts risques d’incendie comme les cuisines ou encore les garages où l’on trouve plusieurs sources de chaleur.

3- La vérification des normes des alarmes utilisées

Afin d’avoir des matériels de sécurité efficaces et bien fonctionnels, il est nécessaire de vérifier leur qualité. Pour cela, il faut :

  • Vérifier l’emballage des détecteurs qui doit présenter la mention CE. Cela permet de vérifier qu’ils sont conformes aux normes de constructions européennes.
  • Vérifier si le détecteur de fumée est certifié par la norme européenne EN 14 604.
  • Utiliser des détecteurs de monoxyde de carbone conforme à la norme NF EN 50 291.

 

Action à effectuer pour l’installation d’une alarme incendie

Il est important d’installer un SSI efficace pour sécuriser votre entreprise des sinistres majeurs. La lutte contre l’incendie se fait dès le départ de flamme. Pour cela, il est important d’installer un système d’alarme incendie suivant la norme européenne. Cela permet de limiter les dégâts et de mettre en place rapidement les procédures d’évacuation.

De plus, prévenir les assureurs sur les SSI utilisés est aussi une démarche de sécurité complémentaire. Les employeurs doivent choisir des types d’alarmes incendie conformes aux exigences du Code de travail. Il est aussi possible de demander l’avis d’un professionnel pour l’installation du SSI.

Des questions ? Prenez RDV avec un expert

Echangez avec un expert sur votre problématique lors d'un rendez-vous téléphonique.

Prendre RDV avec un expert

Demandez un devis

Complétez notre formulaire rapide pour recevoir un devis PTI personnalisé.

Demande de devis PTI