La Courbe de Bradley en 4 étapes et ses limitations

L’entreprise a l’obligation légale d’assurer la sécurité physique et mentale de ses salariés. L’étude et l’analyse régulières des conditions de travail des salariés et la mise en place d’actions de prévention sont indispensables. Néanmoins, si des outils adaptés ne sont pas mis en place, il est difficile d’évaluer l’efficacité de ses mesures. Savoir comment se situe l’entreprise en termes de prévention et de sécurité au travail est important. La courbe de Bradley est un puissant outil pour permettre de développer une politique et une culture de sécurité durable dans l’entreprise.

Qu’est-ce que la courbe de Bradley ?

La courbe de Bradley est un outil développé en 1994 par Vernon Bradley pour le groupe canadien Dupont.

L’objectif de la courbe de Bradley est d’aider à comprendre ce qu’il faut faire dans l’entreprise pour modifier la mentalité et le comportement des salariés, management compris, et développer à terme une culture de la santé et de la sécurité au travail.

La courbe de Bradley décompose la progression en quatre étapes. Chaque étape défini un niveau d’implication et l’état d’esprit des salariés concernant la sécurité au travail. On trouve en ordonnée le taux d’accidents du travail et en abscisse l’évolution des comportements et de la culture de la sécurité dans l’entreprise. Il est donc possible de suivre l’évolution de l’entreprise et d’évaluer le chemin restant pour accéder à l’étape suivante.

courbe de bradley

courbe de Bradley

 

Le stade « Réactif »

La définition

Il s’agit de la première étape de la courbe de Bradley. A ce stade, le taux d’accident est maximal et les actions de prévention des risques inadaptées ou inefficaces.

Les caractéristiques du stade « Réactif » sont les suivantes :

  • Sécurité par instinct naturel.
  • Obéissance.
  • Délégation au responsable sécurité.
  • Manque d’implication de la direction.
  • Le « zéro accident » est une hérésie.

A ce stade, les salariés ne se sentent pas ou très peu concernés par la prévention des risques et des accidents dans l’entreprise. Ils partent du principe que le zéro risque n’existe pas, que les accidents sont inévitables et qu’il faut simplement faire attention en travaillant. La sécurité est du ressort du responsable uniquement. Les salariés obéissent aux règles établies, mais ne les remettent pas en question, même si elles sont inefficaces.

La situation

L’entreprise ne se préoccupe que peu de la prévention des accidents. Le document unique (DU) a été réalisé parce qu’il doit l’être, mais il n’est pas utilisé. Les seules actions mises en place pour la prévention des risques l’ont été par obligation réglementaire. D’autres actions peuvent être mises en place, mais en réaction à un accident, et non en prévention. Les actions mises en place ne font en outre l’objet d’aucun suivi et il est donc difficile d’estimer leur réelle efficacité.

Si un responsable sécurité existe dans l’entreprise, il est généralement peu impliqué et la direction ne lui affecte pas les moyens qui lui permettraient d’être plus efficace.

Les risques

Le risque est important que le nombre d’accidents de travail et d’arrêts maladie continue de croître.

Tout cela joue beaucoup sur la situation générale de l’entreprise, avec un désengagement des salariés. Les équipes ne sont pas soudée, il n’y a pas de réelle culture d’entreprise et les conflits peuvent être nombreux. Les salariés ont tendance à reporter le poids de la sécurité sur le responsable désigné par la direction, alors qu’il n’a aucun moyen d’améliorer la situation.

 

Le stade « Dépendant »

La définition

L’ensemble de la sécurité est liée à l’obéissance des salariés aux règles édictées. Ils pensent qu’il suffit de suivre les règles pour assurer la sécurité au sein de l’entreprise. Grâce à cette obéissance « aveugle » le nombre d’accident diminue légèrement. La direction considère donc que les accidents qui surviennent auraient pu être évité si les règles avaient été mieux respectées.

Les caractéristiques du stade « Dépendant » sont les suivantes :

  • Engagement de la direction.
  • Contrôle superviseur.
  • Formation.
  • Peur/discipline.
  • Condition d’emploi.
  • Le « zéro accident » n’est qu’un rêve.

La situation

La direction a mis en place des moyens humains et matériels à minima pour prévenir les risques au travail. L’étude et l’évaluation de ces risques a permis la mise en place d’actions, portées par un responsable de la sécurité. Les règles et consignes ont été rédigées et portées à l’attention des salariés.

Lorsque ce n’est pas suffisant et qu’un accident survient, une enquête est menée. Le résultat de cette enquête amène souvent en réaction la création d’une nouvelle procédure qui vient s’ajouter aux autres ou d’un rappel de l’existant.

Les risques

L’entreprise dispose à ce stade d’un responsable sécurité, de règles établies et de quelques indicateurs de suivi. Ces indicateurs suivent généralement les coûts associés aux accidents de travail. Ils mesurent la fréquence et la gravité des arrêts de travail ainsi que leur nombre.

La pression repose entièrement sur le responsable de la sécurité. Elle s’accroit « naturellement » à chaque nouvel accident. La tendance est donc plus à créer de nouvelles consignes pour se protéger que pour réellement améliorer la sécurité. Le responsable de la sécurité est rarement à temps plein et occupe donc un autre poste en parallèle. Il doit pourtant prendre en compte l’évolution de la réglementation et la gestion des accidents.

 

Le stade « Indépendant »

La définition

Les salariés commencent à se responsabiliser et à s’impliquer dans la gestion des risques dans l’entreprise. Ils prennent conscience de l’importance des enjeux de la sécurité et réfléchissent à la façon dont ils pourraient eux-mêmes améliorer la situation. Ces actions et cette réflexion collective entraîne mécaniquement une diminution des accidents de travail.

Les caractéristiques du stade « Indépendant » sont les suivantes :

  • Engagement personnel et standards.
  • Valeur personnelle.
  • Reconnaissance individuelle.
  • Attention à soi.
  • Le « zéro accident » est un objectif atteignable.

La situation

L’entreprise met en place une véritable stratégie de prévention des risques et de sécurité. Elle s’appuie sur la réglementation, mais va au-delà. Une communication efficace est mise en place à destination de l’ensemble des salariés, qui sont associés aux décisions les concernant pour la sécurité. Chacun fait attention à ce qu’il fait et réfléchit à ce qu’il pourrait faire. Les salariés travaillent dans de meilleures conditions, de façon plus sereine. Une démarche d’amélioration continue de la sécurité est mise en place.

Une communication performante à destination des salariés est d’autant plus importante que l’entreprise comprend des travailleurs isolés. Ils sont plus exposés aux différents risques et doivent avoir la possibilité de facilement remonter leurs besoins.

Les risques

Les risques sont grandement diminués à ce stade. Le collectif est mis en avant par rapport à l’individu et une communication efficace est mise en place. Le rapport coût/bénéfice est bien entendu évalué, mais si une action doit être reportée, elle est planifiée et budgétée.

 

Le stade « Interdépendant »

La définition

A ce stade, l’appropriation de la prévention des risques et de la sécurité par les salariés est une réalité. Les salariés ne sont pas passifs, ils sont les acteurs de leur propre sécurité et de celle de l’ensemble de leurs collègues. Ils agissent comme un collectif et non pas comme un ensemble hétérogène d’individus. Le « zéro accident » est atteignable.

Les caractéristiques du stade « Interdépendant » sont les suivantes :

  • Esprit d’équipe.
  • Responsabilité collective.
  • Fierté organisationnelle.
  • Le « zéro accident » est un choix stratégique.

La situation

La stratégie de prévention des risques et des accidents au travail est au cœur de la stratégie de l’entreprise. Elle engage l’entreprise sur le moyen et le long terme. Il s’agit également d’un critère de fidélisation des salariés. Ils sont impliqués dans le processus d’amélioration continue de la sécurité et de prévention des risques.

Les risques

A ce stade, les risques sont faibles grâce notamment à l’engagement des salariés dans le collectif. Ils sont acteurs et se préoccupent aussi bien de leur sécurité que de celle des autres. Le responsable sécurité a un rôle prépondérant et n’est pas qu’un relais entre les salariés et la direction de l’entreprise. Il sert de référent sur les questions réglementaires et d’animateur pour faciliter les interactions avec les salariés.

Attention cependant, le maintien d’un haut niveau de prévention et de sécurité tient beaucoup à la motivation des personnes. La culture d’entreprise doit être inscrite profondément chez tous les salariés. Ainsi, le départ d’un personne « moteur » dans le domaine de la sécurité ne fragilisera pas la stratégie mise en place.

 

Quelques réflexions sur la courbe de Bradley et ses limitations





 

Pour conclure sur la courbe de Bradley

La courbe de Bradley permet d’une part de se situer en termes de prévention des risques et des accidents et d’autre part, de déterminer les actions à mettre en place afin de progresser. Il est impératif de pouvoir dresser un bilan de la situation afin de se fixer des objectifs clairs et atteignables.

Connaître la situation de l’entreprise, mettre en place des actions pour l’améliorer et communiquer est d’autant plus important que certains salariés sont des travailleurs isolés. Dati Plus vous accompagne dans vos démarches de prévention des risques et de sécurité de vos travailleurs isolés. Nos équipements PTI sont légers et simples à utiliser. Porté à la ceinture, dans un brassard, un porte-badge ou intégré à un vêtement, l’équipement GSM PTI est à même d’assurer un niveau de sécurité optimal pour tous vos travailleurs isolés. N’hésitez pas à nous contacter afin que nous déterminions ensemble la solution la plus adaptée à votre entreprise.

PTI Dati Plus

La gamme complète d'équipements PTI DatiPlus

Des questions ? Prenez RDV avec un expert

Echangez avec un expert sur votre problématique lors d'un rendez-vous téléphonique.

Prendre RDV avec un expert

Demandez un devis

Complétez notre formulaire rapide pour recevoir un devis PTI personnalisé.

Demande de devis PTI